√úBERSETZUNG DES TEXTES IVANKA
 

ÜBERSETZUNG   IVANKA  TRADUCTION

 

JE M’APPELLE IVANKA. J’AI GRANDI DANS UN PETIT VILLAGE DE L’EX- YOUGOSLAVIE. NOUS AVIONS UNE PETITE EXPLOITATION, QUELQUES PORCS ET QUELQUES MOUTONS. NOUS AVONS FABRIQUÉ LE FROMAGE  NOUS-MÊMES ET VENDU LA VIANDE DES ANIMAUX. ET NOUS AVIONS UN GRAND POTAGER. JAMAIS JE N’OUBLIERAI LE GOÛT DE NOS TOMATES MÛRES.

 

J’AI FRÉQUENTÉ L’ÉCOLE DU VILLAGE PENDANT 6 ANS. APRÈS JE SUIS RESTÉE À LA MAISON ET J’AI AIDÉ MA MÈRE DANS SON TRAVAIL. À 16 ANS JE ME SUIS MARIÉE AVEC DRAGAN, LE FILS DES VOISINS. UN AN PLUS TARD NOTRE PREMIER ENFANT EST NÉ.

 

DANS MON VILLAGE IL N’Y AVAIT PAS DE TRAVAIL .DRAGAN ET MOI VOULIONS PRÉPARER UN BON AVENIR À NOTRE ENFANT, ET CELA NE SE FAIT PAS SANS ARGENT. VOILÀ POURQUOI NOUS AVONS DÉCIDÉ D’ALLER POUR QUELQUES ANNÉES EN AUTRICHE.

 

 

NOUS SOMMES ARRIVÉS À VIENNE EN 1979. AU DÉBUT NOUS AVONS VÉCU CHEZ DES CONNAISSANCES, MAIS BIENTÔT NOUS AVONS TROUVÉ UNE PETITE MAISON. DRAGAN A COMMENCÉ DANS UNE ENTREPRISE DU BÂTIMENT ET MOI J’AI TROUVÉ DU TRAVAIL EN TANT QUE FEMME DE CHAMBRE. ENSUITE NOTRE FILS EST NÉ ET JE SUIS RESTÉE DEUX ANS À LA MAISON.

 

 

UNE FOIS QUE LES ENFANTS AVAIENT GRANDI J’AI TROUVÉ DU TRAVAIL DANS UNE ENTREPRISE DE NETTOYAGE. J’AVAIS SOUVENT LA NOSTALGIE DE LA YOUGOSLAVIE, MAIS LES ENFANTS SONT ALLÉS À L’ÉCOLE À VIENNE ET VOILÀ POURQUOI NOUS NE POUVIONS PAS ENCORE RENTRER.

 

CE SONT LES GENS EN YOUGOSLAVIE QUI M’ONT LE PLUS MANQUÉ. EN PARTICULIER BIEN SÛR MA FAMILLE. L’AUTRICHE C’EST BIEN, MAIS LA MENTALITÉ EST COMPLÈTEMENT DIFFÉRENTE. CHEZ NOUS ON A PLUS DE CONTACTS  ON S’ENTRAIDE MUTUELLEMENT ET ON EST CHALEUREUX. ON A DES FÊTES, ON DANSE, ON CHANTE, ON RIT ET ON A LA JOIE DE VIVRE. ICI BEAUCOUP DE GENS GARDENT LEURS DISTANCES. ILS NE RIENT PAS, SONT ASSIS SANS BOUGER DANS LE MÉTRO ET PARLENT PEU. DÉJÀ LES ENFANTS DOIVENT TOUJOURS ÊTRE TRÈS DISCRETS. CHACUN POUR SOI, MÊME LES PERSONNES ÂGÉES VIVENT SEULES. BEAUCOUP PRÉFÈRENT LES CHIENS AUX ENFANTS.

 

DRAGAN ET MOI AVONS TRAVAILLÉ DUR TOUTE NOTRE VIE. DANS NOTRE VILLAGE NOUS AVONS CONSTRUIT UNE GRANDE MAISON. QUAND NOUS SERONS À LA RETRAITE, NOUS AIMERIONS Y VIVRE. MAIS NOS ENFANTS VEULENT RESTER EN AUTRICHE. MAIS QU’ALLONS-NOUS FAIRE SEULS DANS CETTE GRANDE MAISON SANS NOS ENFANTS ?